FRANCE BASS NATION Winning Report


Le week-end du 2 et 3 octobre, se déroulait sur le Lot, la seconde épreuve du B.A.S.S. France Nation. Le seul circuit 100% bass (il y a cependant possibilité de comptabiliser les perches) avec le système de pesée et quota à 5 poissons.



Avec mon ami Florian Olivier, nous avions décidé quelques semaines auparavant d’y participer, tout en sachant qu’on ne jouait pas grand chose puisque nous n’avions pas participé à la première épreuve, se déroulant sur le lac de Parentis, et que ce serait notre première compétition bateau ensemble. Il était cependant important pour nous de participer à cette compétition fraîchement débarquée en France, un véritable événement historique !

Nous voilà donc la veille du premier jour, les dernières nouvelles datant de deux semaines, n’annonçaient pas une pêche très facile avec des poissons peu actifs. Mais les choses ont eu le temps de changer durant ces deux semaines, surtout à l’approche de la période hivernale.

Nous avons rapidement décidé de nous diriger vers une zone plutôt prometteuse tout en tenant compte du placement des autres concurrents, car avec le numéro 18, on ne serait pas les premiers sur zone. La stratégie était simple, le but, rentrer 5 poissons maillés le plus rapidement possible, pour ensuite faire tourner nos poissons au vivier avec des prises plus conséquentes. On allait pratiquer une pêche très complémentaire, Florian devant alternerait wacky, topwater le matin et éventuellement un peu de power fishing, tandis que moi à l’arrière me chargerait d’explorer le cover avec du jig et du texas. Ni une ni deux voilà les cannes et les leurres montés, prêt à en découdre le lendemain !

Après un réveil à 6h30, nous avons vite déchanté en entendant les trombes d’eau s’abattrent sur le chalet. La température avait chuté d’environ 10 degrés par rapport à la veille… la pêche allait se corser, mais pas le choix, les conditions sont les mêmes pour tout le monde, il faut bien s’adapter.

8h30, après l’hymne national, le départ est lancé, les premiers bateaux s’élancent et vient notre tour. La zone qu’on avait choisie la veille étant déjà prise par 2 bateaux, on décide de remonter et d’attaquer une berge au profil assez varié. A peine 15min de pêche qu’un premier puis un deuxième black-bass rejoignent notre vivier. J’ai capturé ces poissons au TIEMCO PDL Bait Finesse Jig 7g (color 41 Grass Shrimp) avec un REINS Fat G-tail Grub 4 » #003 Moebi, combo qui avait déjà fait ses preuves depuis les 3 dernières années sur cette rivière, même lors des conditions les plus difficiles. Plus loin sur cette même berge, Florian capture à son tour un poisson maillé en inch wacky avec un NOIKE Smile Worm Mamy color 105. Les choses se présentent plutôt bien, il n’est pas encore 10h que nous avons déjà 3 poissons au vivier !

Peu à peu l’activité du matin se ralentit, nous décidons d’aller exploiter la berge opposée qui présente une configuration qui nous plaît, avec assez peu de structures, et une cassure un peu décalée. En effet, il semblerait que les bass se déplacent le long de la cassure, et n’ont pas tendance à squatter les gros spots comme ils peuvent le faire en plein été. Rapidement, au détour d’un tuyau qui s’avance et d’une souche sur la cassure, Florian qui utilise à sont tour le BFS Jig avec une Ax Craw 3 », sort un bass correct proche du kilo, qui rejoint ses congénères au vivier.

Puis les lancers s’enchaînent sans revoir un seul poisson pendant un moment, l’activité est au plus bas, il semble que le constat soit le même pour la plupart des bateaux. Puis enfin c’est la délivrance, un poisson s’empare de mon jig sur la cassure, ferrage, un combat abrégé et il finit dans l’épuisette ! Enfin le quota est bouclé ! Il n’y a plus qu’à l’améliorer durant les 4h restantes, ce que nous faisons rapidement en remplaçant notre plus petit poisson qui dépassait à peine les 31cm.

17h, retour à la mise à l’eau, les visages fermés nous indiquent que la pêche a été compliquée pour beaucoup, et nous apprenons que peu de quota ont été réalisés. A ce moment on se dit qu’il y a de fortes chances que l’on figure dans le haut du classement. David Dubreuil nous appelle à la pesée, quelques secondes de suspens et nos 3,670g nous permettent de prendre provisoirement la tête du classement avant de se faire détrôner par la paire Garza/Weill qui a réalisé une très belle pêche avec 4kg ! Nous somme suivi de près par Miessner/Carré qui se classe 3e. FTF est dans la place, avec deux équipes très bien classées ! Mais tout peut changer, il reste la journée du dimanche, qui peut être décisive …

Nous voilà donc dimanche, cette fois la pression est au maximum car nous savons que nous avons toutes les chances de gagner comme de se faire battre par plusieurs équipes placées en embuscade.

La stratégie est à peu de choses près la même, mais nous savons que la pêche risque d’être plus compliquée que la veille, à cause de la forte pression de pêche durant ces deux jours avec un niveau très relevé…

8h30, top départ, nous nous dirigeons en amont vers le secteur qui a bien fonctionné pour nous la veille. Nous arrivons premier sur zone et nous avons donc l’embarras du choix ! On choisit une berge, Flo attaque en topwater en espérant que le soleil matinal active les bass mais il n’en est rien ! A 10h nous sommes toujours capot, et nous sentons que cette journée ne sera pas pour nous …

Puis finalement Flo rentre un premier poisson puis un deuxième en wacky, en alternant Reins Fat Swamp 5,5 » #004 Scuppenon et Noike Smile Worm Mamy. Il était temps !

Peu à peu nous nous approchons d’un spot où j’avais capturé un bass la veille, mais l’équipage Girard/Goncalves arrive justement sur ce spot et se met à pêcher, tant pis, on tente quand même quelques lancés. Je skippe mon BFS Jig 7g + Reins Ring Craw 3 » sous un petit buisson, et la sanction ne tarde pas. J’extirpe un poisson de plus d’un kilo qui finit aussitôt dans l’épuisette ! On se félicite et a partir de maintenant on sait que rien n’est perdu, on en profite donc pour redoubler d’effort et s’appliquer dans notre pêche.

Le soleil de midi réchauffant bien l’eau, on repère des schools de bass se rassemblant sur les grands arbres immergés, mais peu d’entre eux semblent maillés. On s’éloigne pour être plus discret et on parvient à trouver 2 poissons maillés en inch wacky au Fat Swamp ! Le quota est de nouveau là ! Certes les poissons ne sont pas tous des monstres mais au vu des conditions on se dit que peu de monde aura le quota.

En effet, à 17h, nous ramenons un bag de 3,314kg à la pesée. Nous savons que ça risque d’être juste pour détrôner Garza/Weill mais il se trouve que ces derniers n’ont pas réussi à boucler leur quota en perdant plusieurs poissons ! Le sac de Laumondais/Depeyris nous donnera quelques sueurs froides avec leur 5kg mais nous finissons finalement premier à l’issue de ces 2 jours avec 700g d’avance sur les seconds !

Jamais je n’aurais cru que pour notre première participation au B.A.S.S. nous puissions l’emporter, mais nous avons été les plus réguliers sur 2 jours. Il fallait bien que les deux petits jeunes embêtent les vieux briscards du bassfishing français !

Un grand bravo à David Dubreuil et à tout les bénévoles pour cette superbe date, ainsi qu’aux AAPPMA qui ont reçu 60 compétiteurs sur leurs baux de pêche ! Merci à Benoit Deltreuil pour ces superbes clichés, ça fait de beaux souvenirs !

A noter qu’environ 1500€ de black-bass vont être déversés dans le Lot suite à cet événement grâce aux inscriptions. Une compétition à toujours un impact sur les populations, aussi minime soit-il, il est donc important de soutenir les populations de black-bass de cette magnifique rivière, qui je l’espère continuera à nous faire rêver pendant des années !


Adrien pour FTF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>