FTF Open Street Fishing de Paris 2015 // Les Conseils de Léonard

Ce dimanche 22 Novembre est organisée une nouvelle édition du célèbre FTF Open Street Fishing de Paris dans le cadre du GN Carla. C’est à cette occasion que je rédige cet article, en espérant vous aidez à travers quelques conseils techniques, à aborder la pêche dans la capitale. Paris est un cadre de pêche riche avec une grande diversité de poissons et de postes, et ainsi les techniques pouvant être pratiquées sont assez multiples. Etant donnée la date d’organisation du concours, il faudra bien entendu privilégier les techniques relativement lentes qui rencontreront le plus de succès en eau froide.

De plus deux situations seraient envisageables à une telle date, l’eau peut rester telle qu’elle est actuellement, c’est-à-dire très basse avec un faible débit, et donc très claire, ou alors cette période correspond aussi souvent avec l’arrivée des premières crues de la Seine rendant le débit important et l’eau prenant une couleur très trouble, parfois marron-café. Pour être certain de ne pas passer à côté de votre pêche le jour J, on vous conseille de suivre l’évolution du niveau et du débit de la seine que vous pourrez trouver ici : http://www.vigicrues.gouv.fr/niveau3.php?idspc=7&idstation=742

 

Les spots:

En cas d’eau claire, il sera intéressant de rechercher les perches, qui à cette période sont réunies en de gros bancs compacts derrière les boules de poissons fourrages, et dans des zones relativement profondes. 

Privilégier les piles de pont, arrières de péniches, cassures au large qu’il faudra trouver en lançant par exemple des montages drop shot plombés relativement fortement (à partir de 10g ), éventuellement les fosses sous les ponts qui sont aussi de bons postes pour les sandres et silures en ces conditions, les bouches d’égouts, les endroits où il y’a des péniches restaurant ( rejet de nourriture à l’eau souvent ), les endroits susceptibles de réchauffer l’eau …


En gros, le milieu très urbain peut offrir une grande diversité de spot, soyez attentifs et surtout imaginatifs, les poissons peuvent être partout !

Les techniques:

Les techniques à privilégier seront donc des techniques de leurre souple, ou de plomb palette, éventuellement une lame-vibrante qui peut débloquer la situation.

Le heavy drop shot fait parti des techniques classiques, une plombée à partir de 10g un hameçon simple ou texan selon si le poste est très encombré, un leurre souple de 3 ou 4 pouces généralement de type finess ou shad qui permet d’intéresser à la fois perches et sandres, même si on peut toujours adapter un leurre plus gros ou plus petit.

Pour cette technique je ne saurais que trop vous conseillez l’emploi de Super FinTails Tiemco, Bubbring Shakers, Kick Ringer, Flat Jerk ou autre Swamps pour les finess, ainsi qu’un bon Rockvib Shad décliné en 3, 3,5 ou 4 pouces, et le classique G-Tail saturn 3 ou 4 pouces !

Le tout dans des coloris assez naturels à base de marron (type scuppernong), marron-vert, wakasagi, ayu… sans toutefois oublié les classiques blanc, chart pepper ou autre lemon pepper, qui séduisent efficacement les sandres. Faire de petits bonds pour les perches avec le plomb drop shot ( type petit « shakings ») , pour les sandres, rester ligne tendue, laisser le montage immobile pendant de longues pauses entre coupées de tressaillements minimalistes de la canne .

On peut aussi bien envisager une pêche avec des têtes plombées, qui devront selon les débits de la seine être déclinées dans des grammages de 3 à 18g pour s’adapter à toutes les conditions. Une petite tête plombée finesse comme celles de chez Hookers fera très bien l’affaire sur de petits leurres souples ( kick ringer, bubbring shaker, rockvib shad, kick trick … ) pour gratter doucement l’arrière des péniches dans les pieds à l’aide micros-animations .

A l’opposé des pêches plus lourdes avec des shads plus gros de 4 à 6 pouces généralement ( dans des couleurs qui contrastent davantage, blanc, chartreux, rose … ) peuvent rapportées de jolis sandres ou silures, qui se trouveront sur les mêmes types de postes qu’énoncés précédemment, j’aime particulièrement utiliser les Rockvib 3,5 encore une fois, les Fat Rockvib shad 4 et 5 pouces ainsi que les fat bubbling shad 4 pouces pour le sandre mais qui intéresseront aussi n’importe quel silure ( que l’on peut éventuellement recherchés plus spécifiquement avec les fat rockvibe 6,5 et fat bubbling shad 6, par exemple ) . Il faudra animer très lentement, proche du fond, ligne toujours tendue, avec de faibles amplitudes ( décoller le leurre de 30 cm maximum ), et raccompagner le plus lentement possible à la descente, c’est à ce moment-là que surviennent 90% des touches de sandres, d’où l’intérêt de faire durer cette phase.

Une technique sacrément efficace sur les perches parisiennes (et autres sandres) est celle en texas, il s’agit de pêcher avec des leurres souples de 3 ou 4 pouces sur des hameçons texans ( je vous renvoie par exemple aux hookers qui sont ultra-piquants) en bout de ligne qui sont précédés d’une balle coulissante en tungstène ou plomb ( le tungstène est moins volumineux à poids égal que le plomb et résonne mieux dans la canne), généralement de 5 à 12g selon les postes (exemple : Reins TG sinker) . Les mêmes références que précédemment sont vivement conseillées, avec une mention spéciale pour le kick trick 3 pouces dans un coloris naturel type marron, marron/vert, sur les perches qui en raffolent, c’est un des patterns gagnants ! Cette technique est aussi adaptable aux sandres avec les références citées plus haut pour la technique de la tête plombée. Encore une fois des animations minimalistes faites de petits bonds d’amplitude de 5 à 10 cm, je vous conseille de ne pas faire des animations trop sèches pour cette technique redoutable. Adaptée au sandre, il faudra ramener linéairement le shad monté en texas au ras du fond à faible vitesse. (on parle de «  slow rolling » )

Une technique peut-être plus en marge à cette période mais pouvant être très efficace est celle du micro rubber jig ( type platon de chez Reins ) avec encore une fois, kick ringer, bubbring shaker, rockvibs shads ou craw en 2 ou 3 pouces en guise de trailers . En pêchant les bordures cela peut être très bon de gratter très doucement le fond avec des animations très minimalistes de faibles amplitudes.

Ne pas oublier non plus si l’eau est claire un échantillon d’insectes flottants ou de PN car les chevesnes restent actifs à cette période. Rappelez vous à quoi s’est gagnée l’Open Street de Paris 2010 en plein mois de décembre (un superbe chevesne de 53cm !)

Si l’eau est teintée / Crue:

En revanche si l’eau est teintée, il faudra privilégier des pêches de bordures, dans les endroits où le courant est atténué, des leurres souvent plus fortement plombés, plus imposants (Fat Rockvibe Shad 4 et 5 ou Fat Bubbling shad 4 et 6) et dans des couleurs qui contrastent plus, cela afin d’être un maximum perceptible par le carnassier abrité du courant dans les zones dites « d’amortis » ou tout du moins d’atténuation nette du débit. Dans ces conditions prévoir du matériel puissant (grosse tresse, canne de puissance MH-H au minimum), pour sortir gros sandres et surtout silures .

Il faudra donc prévoir une canne de type ML/M pour les pêches plus fines, et une MH/H/voire XH pour les pêches plus puissantes avec une grosse tresse. Des cannes relativement longues seraient plus adaptées afin de pêcher confortablement des postes éloignés de la berge.

Léonard ZanderMaster pour FTF 

 

 

3 réflexions au sujet de « FTF Open Street Fishing de Paris 2015 // Les Conseils de Léonard »

  1. bonjour, je voudrais inscrire mon fils Antoine à l’open street du 22 novembre. J’ai cru comprendre qu’il fallait impérativement en duo. Or, je ne pêche pas (ou en tous cas pas bien!) mais je veux bien l’accompagner. Est ce possible et quelles sont les conditions (frais, d’inscription, permis etc…) Merci par avance,
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>