Bass à l’insecte flottant

Le Black Bass à l’insecte est une pêche à vue et à sensations lorsque le poisson monte avec violence sur le petit insecte, mais ce poisson peut aussi bien gober tout en délicatesse.

Les Spots :

 

Les postes à préconiser pour ce type de pêche sont les abords des herbiers et les plaques de nénuphars ainsi que les bordures où la végétation est au ras de la surface de l’eau. C’est à cet endroit que les poissons se situent, juste en dessous à l’affût de la moindre petite proie en surface.

Les Cannes :

Pour ce qui est de la canne pour ce type de pêche, il vous faudra une canne UL voire L dans les puissances de 2-10g.

Telle que les cannes Legit Design Wild Side :

- La WSC64L « Bait Finesse » (Casting) en 1,93m pour une action Medium Fast en 1,8-10g

- la WSS69L+ (Spinning) en 2,06m pour une action Medium Fast en 1,8-9g

Avec leur superbe design et une belle réserve de puissance, elles vous procureront de bonnes sensations et un confort de pêche très appréciable ! 

Les Leurres :

Avec deux types d’insectes flottants Soft :

- PANIC CICADA TINY est la version la plus petite pour une taille de 3 cm pour un poids de 2,2g.

Elle se monte très bien avec un hameçon simple de taille 5 piqué en tête.

- PANIC Cicada est la grande version pour une taille de 4 cm pour un poid de 4g.

C’est une version 4×4 une fois monté avec un hameçon texan !

Ces deux leurres sont composés d’une matière très souple et extensible (élastomère) ce qui leur procure une résistance à toute épreuve et une longévité inégalée.

Les animations :

Pour ce type de pêche à vue, vous aurez plusieurs animations possible.

Le linéaire en donnant de tout petit twitch en longeant les rebords des herbiers, qui est assez efficace en début de saison du Black Bass.

On peut aussi simplement faire vibrer la Panic Cicada Tiny en limite des herbiers et autres obstacles mais une fois le poisson en dessous du leurre arrêtez toutes animations.

La Panic Cicada en Texan est à faire vibrer sur les herbiers mais est aussi redoutable en linéaire. Elle se skippe sans problème sous les frondaisons pour attendre les poissons qui se cachent à l’ombre.

Les Poissons :

Cette technique est adaptée dès lors que la végétation aquatique se développe de manière significative (ce qui correspond généralement  à la fin du printemps, bien ce cela varie en fonction des régions).

Le Black Bass étant un poisson méfiant il faudra éviter les moment où il y a du passage au bord de l’eau; les moments de calme sont les plus propices pour cette pêche, ils coincident souvent avec le début ou la fin de journée, période de la journée où les bass sont généralement en activité.

En espérant que cet article puisse vous aider si vous souhaitez vous lancer dans ce type de pêche, particulièrement ludique et addictive (vous êtes prévenus).

Je conclus donc cet article avec quelques photos de poissons pris depuis le début de la saison. 

Maxi coffrage du leurre !

Cette technique est une solution intéressante pour déjouer la méfiance des gros Bass, rarement sollicités de cette manière.

Perfect hooking pour ce gross Bass qui n’as pas résister à une Panic Cicada Tiny, une proie facile…

Marc Solitary, Pro Staff pour FTF.

Atlantic west coast – lightgame for seabass & jack mackarel

Originaire de Nantes, j’ai des amis en Normandie, de la famille en Bretagne et je fais mes études sur La Rochelle. Alors aujourd’hui après quelques années de prospection, je commence à connaître la côte Atlantique et je voulais partager avec vous quelques bons plans et astuces. 

Le rockfishing, tout le monde commence à connaître, chez FTF on aime et on pratique, il faut dire qu’en France on est pas mal logé !

On retrouve deux approches dans le rockfishing. La première c’est le rockfishing à proprement dit, c’est-à-dire celui des rockfishs, les vieilles, les gobies, les chabots…

Rockfishing lightgame FTF box

Puis d’autre part il y a le rockfishing version pêche des pélagiques, celle que je pratique sur ma côte. Pêcher les bars, lieux, maquereaux ou chinchards peut bien entendus se faire de manière plus classique, en « pêchant en mer » ; traction, volée, jig, mitraillette même, sont possibles et connus.

Moi c’est le croisement entre les 2 approches de la pêche des pélagiques qui m’intéresse, au croisement entre la pêche en mer, classique et le rockfishing, celle qui donne naissance aujourd’hui à l’appellation « lightgame ».

Cet été en Vendée j’ai fait pas mal de bars corrects comme ceux-ci. Ici au Rockvibe Shad 2’’ REINS + TP HOOKERS finess entre les pontons (gauche) et au Flat Jerk 4’’ – AYU + Aji Meba JH 5g dans le chenal (droite). Deux approches lights pour 2 types de spots .

Du mois de mars à fin novembre les petits (et gros) bars sont très présents dans les ports. La densité de poisson est parfois affolante, et quand de plus beaux spécimens sont présents l’expression lightgame prend tout son sens.

Ici même combo, un peu plus au nord en Normandie, j’ai fait ce bar à vue dans une chasse en Baitfiness avec la The Haze HOOKERS.

A la Rochelle les bars du kilo sont courants en pêchant finesse, toujours le même combo le Rockvibe Shad 2’’ et l’Aji Professional 72 REINS !! 

Pour le bar j’affectionne particulièrement le midstrolling, animation linéaire par tremblotements de la canne, entrecoupé de pauses variable suivant la profondeur (le midstrolling fait bien remonter le leurre dans la colonne d’eau). La pêche à la volée adaptée sur des TP de 3 à 7gr est aussi très efficace pour prospecter.

 * * *

Autre espèce qui hante les eaux de l’ouest de la France : le chinchard, ou aji ou encore Jack maqarel en anglais. Sauf qu’ici c’est pas le Japon, ils ne font pas 20cm nos ajis, et en particulier en Bretagne on s’est adonné à des asmattages de véritables blocks de Juillet à Novembre.

Sa pêche est vraiment très excitante, à base de recherche de chasses dans le noir (sinon rien !..), on se guide souvent au bruit parfois loin du bord, et le plus simplement du monde on récupère en linéaire. La touche n’en est en fait pas une mais un départ brusque et latéral et la puissance des rushs vous laisse sans voix devant la taille d’un chinchard !!

C’est LE poisson de sport en lightgame nocturne. Pour les leurres, simplissime : un leurre de 2’’ fluo (Glow), comme le rockvibe shad 2’’ – Glow Melon Soda, ou l’Aji Nyoro – Glow Bubble Gum.

 

!! ATTENTION manipulation !! : Le chinchard convulse violement hors de l’eau, pour ne pas l’épuiser plus faites au plus vite ! Mais ce n’est pas facile, astuce : saisissez-le par les flancs à l’arrière des pectorales, ça l’immobilise quelques temps.

On sortirait presque du lightgame et encore, l’esprit est le même ne soyons pas fermés ! Un petit stick, ici le Red pepper Jr. TIEMCO, il fait 9g, une canne ML bien longue et vous voilà avec l’outil de prospection le plus redoutable (attention aux aiguillettes) !

 

Loin de moi l’idée d’être raciste des rockfishs, ce n’était juste pas le sujet du jour ! Mais disons-le les vieilles il y en a absolument partout, ça touche sec et ça bastonne ! Mon combo favori cette été, un petit texas : Delta Shrimp – pearl White REINS + TG sinkers 5,3g REINS.

Je n’ai pas pris que des vieilles avec ce leurre ; énorme flet de 40cm, pas mal aussi !

* * *

Un petit point matos pour finir :

Par lightgame j’entends donc toutes les pêches finesse en mer, plutôt visant les poissons pélagiques. Je me plais vraiment à trouver le juste milieu entre la pêche à la volée, la pêche à gratter, le topwater… et le rockfishing !

Pas mal de canne sont donc utilisée :

- De UL à ML, cherchez une bonne réserve de puissance et de la douceur dans l’action surtout pour les lancers, de 210 à 240cm. Je pêche à merveille avec l’Aji Professionnal 72, la dernière UL REINS, La The Northern Light la ML HOOKERS et j’ai balader un peu ma The Haze HOOKERS, la Baitfiness, une peu courte à mon gout mais terriblement puissante.

- Pas de recommandation particulière en moulinet, le haut de gamme se fait apprécier, si vous en avez pas les moyens ne les cherchez pas !

- Pour la tresse en revanche je recommande de mettre le prix dans une 6, 8/100 pour gagner en distance, avec 2m de fluoro en 18 à 22/100, et vous êtes bon pour venir partager une session sur la côte ouest ! (C’est vrai n’hésitez pas à me contacter !)

Robinson Nedelec, Pro staff pour FTF .

Le Kick Ringer, l’arme ultime

Mis en avant

Sur le marché français de la pêche sportive, il existe des leurres approuvés et éprouvés qui sont devenus de véritables classiques au fil des années. Pour illustrer cette catégorie de produit, on pourrait parler du Rockvibe Shad, un leurre qui n’est plus à présenter tellement son efficacité est reconnue.

Et puis, il y a une autre catégorie de leurres, plus confidentielle, moins connue du grand public mais qui renferme des produits tout aussi efficaces qui font le bonheur de ceux qui les utilisent. C’est clairement dans cette catégorie de produit que l’on placera le leurre que je vais vous présenter à travers cet article : le Kick Ringer !

Au sein de l’équipe FTF la réputation du Kick Ringer n’est plus à  faire et une bonne partie du pro staff en a fait son arme de prédilection pour tirer son épingle du jeux dans les situations les plus délicates quand il s’agit de tromper la méfiance de poissons ultra méfiants dans des spots surpêchés.

En écrivant cet article je me pose une question évidente : pourquoi un leurre si efficace n’a pas encore été adopté par le grand public ?

Je pense que la raison est  double; premièrement les pêcheurs français ont tendance à se tourner vers des shads lorsqu’ils pêchent au leurre souple, car ce type de leurre peut allier pêche de prospection rapide et pêche lente et ciblée. Ensuite, le Kick Ringer est un leurre très minimaliste (c’est ce qui fait aussi son efficacité) qui ne tape pas dans l’oeil au premier regard.

A travers cet article je vais vous expliquer les subtilités de ce leurre ainsi que ses différents usages (enfin je vais essayer car ils sont presque illimités).

Description technique

Le Kick Ringer est un leurre de la marque Reins qui est décliné en deux taille : 3 et 4 pouces, son corps est fin, droit et annelé, on pourrai par définition le classer dans la catégorie des worms. Le Kick Ringer n’est pas moulé dans le même plastique que les autres leurres Reins. En effet, sa matière est plus souple, ce qui contribue en partie à son efficacité. Ce leurre a une autre particularité intéressante; dans sa plus petite taille (en 3″), un appendice situé en tête du leurre vient protéger l’hameçon de la tête plombée sur laquelle on monte le leurre, ce qui lui permet de pêcher sans risque au coeur des obstacles. En plus de son plastique spécifique, le Kick Ringer dispose d’un attractant très puissant injecté dans la matière. Autre point notable, ce leurres est décliné en 8 coloris réalistes et naturels qui donnent au pêcheur un net avantage dans les situations délicates (personnellement j’ai un faible pour les coloris 004 et 008)

En résumé : c’est un leurre extrêmement souple, réaliste, gorgé d’attractant et décliné en coloris naturels qui feront la différence dans les moment difficiles : suffisant pour faire de ce leurre une machine à pêcher ? Nous allons voir ça tout de suite !

Les différents usage du Kick Ringer

Historiquement, le Kick Ringer est un leurre crée pour la pêche du bass, mais en France il s’est rapidement imposé comme étant une valeur incontournable pour la perche. Bien que ce leurre soit particulièrement efficace sur ces deux espèces, il s’avère être aussi productif sur toutes les autres espèces d’eau douces (sandre, brochet, truite, chubs…) et marines (bar, vieille, lieux…).

Mon utilisation favorite du kick ringer est quand ce dernier est monté en trailer de micro jig ( Platon ou Platon Guard), ce montage permet d’obtenir une animation planante et minimaliste efficace lorsque l’on vise des poissons soumis à une forte pression de pêche.

Ce montage m’a rapporté mon plus gros bass de la saison 2016, un poisson de 59,5 prit à quelques kilomètres de Paris.

Lunker bass qui a succombé à un Kick Ringer 4″ c 004 monté sur un micro jig Platon de 1,8 gramme

Ensuite c’est un leurre qui s’exprime aussi parfaitement sur une tête plombée légère, l’appendice du leurre permettant de gratter le fond dans des zones encombrées sans risque de perdre le leurre. Petit conseil, le Kick Ringer prend de gros poissons, surtout sur les zones surpêchées, alors n’hésitez pas à utiliser des têtes plombée suffisamment solides au niveau de l’hameçon (« fort de fer » tout en restant raisonnable pour ne pas brider le leurre).

Maxi perche prise avec un Kick Ringer monté sur une tête plombée de 2 grammes

Perche du canal Saint Martin prise au Kick Ringer 3″, pure street fishing style !

Ce montage s’avère tout aussi efficace en mer lorsque l’on recherche les gros bars à vue !

Maxi seabass de 84, prit à vue avec un Kick Ringer 3″ c 008 monté sur une tête plombée de 1 gramme

Le kick ringer est également particulièrement efficace lorsque l’on l’utilise en drop shot (de part sa souplesse) à la recherche des percidés. Dans ces conditions privilégiez des animations minimalistes et piquez le leurre par la tête afin de ne pas freiner sa nage.

perche du canal prise en drop shot avec un kick ringer 3″ c 008

Autre usage du Kick Ringer, plutôt tourné vers le bass, le montage wacky ! Cette technique qui consiste à piquer le leurre par le milieu avec un hameçon simple permet d’obtenir une présentation naturelle sans que le leurre soit bridé par une plombée, tout simplement redoutable pour le bass. Déclinaison de ce montage, le neko rig (montage wacky avec un insert dans le nez du leurre) est tous aussi efficace mais plus adapté lorsque les poissons sont plus bas dans la colonne d’eau.

Enfin, le kick ringer s’illustre aussi très bien en light texas pour aller chercher chercher les poissons au coeur des obstacles. Pour cette utilisation veillez à utiliser un hameçon court, encore une fois pour garder une nage naturelle et fluide.

encore une perche du canal, Kick Ringer 3″ c004, light texas style !

J’espère que cet article vous aura convaincu de l’efficacité de ce leurre qui permet de débloquer bien des situations et de déjouer la méfiance des carnassiers les plus méfiants, si vous avez des questions n’hésitez à nous les poser en commentaire ou à nous envoyer un message.

Thibault de la Teamfishing 92, prostaff pour FTF

REINS AJI RINGER PROFESSIONAL 72 UL : Saison 2015 fresh & salt water

Sortie en 2013 au catalogue FTF, son style se rapproche des AJI RINGER Z connues depuis des années, ses caractéristiques techniques aussi, à un détail près : son scion creux et non plein. Détail intéressant sur une UL rockfishing qui à mes yeux fait atteindre à cette canne un degré de polyvalence et de sensibilité très intéressant.

Elle fait 0.9/5.3g, 90g, j’ai en main la 7’2 » (220cm) et cette rod UL vaut vraiment le détour !

Retour et ressentis :


Lire la suite